En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés.

OK

Pour en savoir plus sur les cookies que nous utilisons ou pour savoir comment modifier vos paramètres, veuillez consulter notre politique d’utilisation des cookies. Vous pouvez refuser les cookies à tout moment ici.

Obligation de marquage des drones

18.12.2017
Marquage sur verre fin pour identification des drones par les lasers de marquage de Panasonic

Roboterwerk fait confiance à Panasonic pour l’identification des drones

De plus en plus de drones circulent à travers les airs, d’où la nécessité croissante d’arrêter leur utilisation abusive. Des photos illégales avec violations de la vie privée aux vols dans les espaces aériens contrôlés par les aéroports, la liste des abus enregistrés est longue.

Depuis des années, la société Roboterwerk à Obing (Allemagne), spécialisée dans les robots mobiles et la technologie des drones, est très impliquée sur ce sujet. D’après Roterwerk, l’obligation de marquage imposée par le Ministère des transports allemand pour lutter au moins rétroactivement contre l’utilisation illégale des multicoptères n’est pas efficace. La société pense que les étiquettes en aluminium, résistantes au feu, prescrites par la réglementation sur les drones seront à peine lisibles dès les premiers incidents graves. En cas de chocs ou de collisions des drones, les batteries au lithium risquent de s’enflammer.

Identification et protection antivol

Par conséquent, en collaboration avec d’autres partenaires de l’industrie, notamment Panasonic, Roboterwerk a développé une nouvelle solution de marquage de ses drones.

Si la batterie prend feu, la température peut atteindre plus de 660°C. Une plaque en aluminium ne peut pas résister à de telles températures et le propriétaire du drone n’est plus identifiable. Il est donc nécessaire d’utiliser un matériau résistant à ces températures. C’est le cas du verre fin spécial. Avec l’adresse du propriétaire marquée par un laser de marquage de Panasonic, ce verre spécial reste lisible même après un feu de batterie puisqu’il résiste à des températures de 800°C.

Autre problème : Jusqu’à présent, il n’y a aucune disposition contre les falsifications. "Quiconque achète une plaque peut entrer n’importe quelle donnée", selon Moritz Aßmus, porte-parole de Roboterwerk. Avec un micro-marquage supplémentaire de l’identifiant attestant des données du propriétaire, une procédure contre les falsifications serait assurée.

Marquage laser sur verre fin

Le marquage sur verre fin est effectué par les systèmes de marquage laser de Panasonic. Ces systèmes assurent un marquage exact et permanent de toutes les informations sur des plaques de verre fin.

Le marquage par recuit à contraste élevé a une longue durée de vie, résiste à l’abrasion, aux influences météorologiques, aux températures élevées (> 1000°C), aux solvants et autres produits chimiques.

Ainsi, avec le verre fin spécial et nos systèmes de marquage laser, l’identification exacte du propriétaire et la protection contre l’utilisation abusive des drones sont garanties.